Gérer la garde des petits enfants

22 janv 2015 à 16h28
Gérer la garde des petits-enfantsComment allier retraite et garde des petits-enfants ?











Bien souvent, les parents demandent à leurs propres parents de garder leurs enfants. Les grands-parents acceptent généralement avec grand plaisir. Néanmoins, la situation peut devenir difficile à gérer, et notamment lorsque les sollicitations ou les caprices des petits-enfants sont trop fréquents. Les personnes âgées pourraient vite se fatiguer et il faut parfois savoir dire non !

Alors, voici ci-dessous quelques conseils pour savoir comment gérer la garde des petits-enfants...

Garder les petits-enfants : bonheur ou corvée ?

Au départ, garder ses petits-enfants est toujours un bonheur. C’est, en effet, une occasion de passer de bons moments avec les petits et faire mieux connaissance avec eux.

Mais lorsque les grands-parents se transforment « en nounou » très régulièrement et trop souvent, ils peuvent rapidement être débordés, se fatiguer et même être victimes d’un burn-out : garder des enfants est un véritable travail et non un passe-temps ou un loisir. D’autant plus que les enfants d’aujourd’hui sont particulièrement dynamiques et vifs. Les grands-parents ont souvent beaucoup de mal à suivre le rythme.

La période de la retraite est également faite pour se reposer tout en profitant de ce temps libre pour réaliser vos rêves : pratiquer du sport, s'adonner à des loisirs créatifs et faire des voyages, par exemple.

Conseils pour bien gérer la garde des petits-enfants :

Avant même de prendre en charge la garde de ses petits-enfants, il est indispensable de discuter au préalable avec les parents. Il faut notamment aborder les principes d’éducation qui doivent être respectés par les grands-parents.

Il faut aussi renseigner les parents sur ses disponibilités de garde et leur faire comprendre que la disponibilité n’est pas illimitée. Il ne faut pas hésiter à imposer des règles aussi à ses propres enfants, devenus parents à leur tour.

Quoi qu’il arrive, il est essentiel de faire preuve de diplomatie. Trop gâter les petits-enfants est déconseillé mais aucune limite n'est fixée quand il s’agit de leur donner de l’affection. Il est possible d’aider les petits-enfants dans leurs devoirs mais il ne faut pas en faire trop non plus. En cas de suspicion de problèmes à l'école ou d'une grosse difficulté en classe, il est indispensable d’en parler aux parents.

Enfin, les grands-parents ne doivent pas être engagés comme des nounous à plein temps. Ceux-ci doivent savoir dire non lorsqu’ils ne se sentent pas en forme ou alors s’ils ont d’autres programmes en vue.

Garder les petits enfants n’est pas une obligation, il s’agit avant tout d’une aide apportée aux parents.

Commentaires

1. Par marie, le 23 fév 2015 à 11h07
marie

difficile de dire "NON" sans entrer dans une polémique....surtout quand on a plusieurs enfants qui ont des enfants à faire garder....dire oui à l'un et non à l'autre.....donc, je me retrouve, pendant mes congés, avec quatre enfants. Je ne sais plus comment me dépatouiller de cette situation, surtout que je n'ai jamais dit non. Mais là, l'âge aidant, j'en ai marre ! mais comme la situation est établie, on ne me demande même plus mon avis, on me dit les jours où je dois lâcher ma vie et mes occupations pour me déplacer garder les enfants des journées entières ! au secours !

2. Par Quai des Seniors, le 06 mars 2015 à 16h17
Quai des Seniors

Bonjour Marie,

En effet votre situation est compliquée et de nombreuses personnes se retrouvent dans la même position faute de ne pas savoir dire non et par peur de vexer.

Le conseil qui s’impose est de réussir à parler à ses enfants, de leur expliquer votre mal-être devant cette situation imposée. J’imagine que vous ne prenez plus de plaisir à les garder alors que cela devrait être un moment de joie et de complicité avec vos petits-enfants.

Il est vrai que c’est plus facile à dire qu’à faire, mais expliquez à vos enfants votre situation et votre ressenti au regard de cette situation. Ils devraient comprendre la situation !
S’ils ne comprennent pas ou que malgré vos remarques la situation ne change pas, prenez des vacances et mettez-les devant le fait accompli ! C’est dur mais cela les obligera à trouver une autre solution pour la garde de leurs enfants, qui sait-on jamais deviendra peut-être pérenne.

En tout cas Marie bonne chance, tenez-nous au courant de l’évolution, et sachez penser à vous. La retraite est faite pour ça non ?

3. Par Annick, le 04 oct 2015 à 05h00
Annick

Je comprends tout à fait votre situation Marie et j'en suis navrée pour vous.Pour ma part, ma belle-fille et mon fils attendent leur 2e enfant. Lors d'une dernière visite chez eux, ma belle-fille nous a dit : il faudra vous arranger les grands-parents pour garder les enfants pendant les vacances scolaires et cela sur un ton très directif !J'aime beaucoup ma petite fille de 3 ans mais cette façon de parler m'a refroidit !!! Je ne me situe plus dans le plaisir de m'occuper de ma petite fille mais dans le devoir !Et, même si cela me fait mal, j'ai l'intention d'y mettre des limites avant même que ce devoir devienne une contrainte !

4. Par Reportage, le 23 mars 2016 à 10h47
Reportage

Bonjour à tous et à toutes, Je suis journaliste et je cherche des témoignages de parents qui prévoient de confier leurs enfants aux grands-parents prochainement ? Ou de témoignages de grands-parents qui ont été sollicités pour garder leurs petits enfants dans le mois qui arrive :) Le mois d'avril. Nous réalisons un reportage sur les parents qui souhaitent s'offrir une petite escapade en amoureux et qui vont donc solliciter les papys et les mamys. Nous souhaitons évoquer les thématiques dont vous parliez : dire oui systématiquement ? Comment gérer son propre planning en dehors de celui de grand-parent ? Ecrivez-moi vite : reportage.vacances@gmail.comA très vite ! Merci

Ajouter votre commentaire

Derniers articles du blog

Nouveautés & Promotions

Abonnez-vous pour recevoir toute l’actualité, les promotions et les nouveautés de Quai des seniors par email.