La polyarthrite rhumatoïde : explications

18 juin 2014 à 12h49
Polyarthrite rhumatoïdeLa polyarthrite rhumatoïde est un rhumatisme inflammatoire qui touche les personnes âgées et en particulier les femmes. Explication de cette maladie méconnue.

La polyarthrite rhumatoïde est une affection qui touche entre 300 000 et 550 000 personnes en France et 21 millions dans le monde. Il s’agit probablement d’un mécanisme d’auto-immunité.

Dans cette maladie, la synoviale (membrane qui tapisse l’intérieur de la cavité articulaire et qui sécrète le liquide articulaire chargé de lubrifier l’articulation, la synovie) est atteinte, ce qui se caractérise par une inflammation importante et une prolifération du tissu synovial qui aboutit à la destruction progressive du cartilage.

Cette destruction provoque un handicap important lorsque l’articulation est altérée, surtout qu’elle touche toujours plusieurs articulations à la fois et évolue par poussées successives.

Contrairement à l’arthrose, la polyarthrite rhumatoïde est une maladie systémique, ce qui veut dire qu’elle peut également affecter des organes comme les poumons, le coeur, ou les yeux. Son apparition se situe généralement entre 30 et 50 ans, même s’il existe une forme juvénile.

Symptômes et signes de la polyarthrite rhumatoïde:

  • Douleur et gonflement des articulations des mains et des pieds.
  • Pendant les poussées, les articulations touchées sont gonflées, rouges, chaudes et douloureuses.
  • Douleurs et raideurs des articulations pendant la nuit, au réveil le matin et lors des périodes d’inactivité.
Diagnostic:

  • L’aspect des articulations, le caractère diffus et symétrique de leur atteinte permettent le diagnostic.
  • La vitesse de sédimentation augmente.
  • Le facteur rhumatoïde (auto-anticorps) est recherché dans le sang.
  • Des radiographies peuvent être demandées pour montrer la destruction des articulations, mais celles-ci peuvent être normales en début de maladie.
Évolution:

Affection rhumatismale la plus invalidante, la polyarthrite provoque une destruction progressive des articulations qui est responsable de déformations, d’une perte de mobilité et d’un handicap pouvant être important. L’importance des déformations n’est cependant pas en rapport avec les douleurs.

L’évolution est très variable suivant la forme de la maladie. Pour certaines formes, la polyarthrite se développe par poussées, tandis que des formes bénignes peuvent disparaître au bout de quelques années. Malheureusement les déformations articulaires installées ne disparaissent pas.

Malgré son caractère invalidant, de nombreux malades mènent une vie presque normale en adaptant leurs conditions de vie à leur handicap et grâce à différentes aides à la préhension.

Traitement:

Chirurgie: lorsque l’articulation est trop déformée ou détruite, une intervention chirurgicale est envisageable.

Repos et exercice: des attelles de repos existent pour les mains. A mettre la nuit elles apportent un soulagement. Lors des poussées inflammatoires le repos des articulations est indispensable. En dehors, lors des périodes de rémission, il est conseillé de faire des exercices physiques et d’avoir une activité normale. Il est préférable d’éviter l’excès de poids.

Médicaments: le traitement de cette maladie évolue au rythme des découvertes médicales. Le principal traitement est la prise d’anti-inflammatoires pour juguler l’inflammation articulaire. Les antalgiques aident à combattre la douleur.
Enfin, il y a les traitements anti-polyarthrite, autrement appelé traitement de fond (D-pénicillamine, Méthotrexate...), qui permettent de bloquer ou de ralentir l’évolution de la maladie. Ils sont à prendre en continu et le traitement est individualisé suivant les patients par le médecin.
Le diagnostic, ainsi qu’un début de traitement précoce sont les points-clés pour éviter au patient de développer une forme de polyarthrite plus handicapante.

En conclusion il est important de signaler que de nombreuses avancées médicales ont permis d’améliorer la qualité de vie des personnes souffrant de polyarthrite rhumatoïde. L’arrivée des biothérapies apporte notamment de grands espoirs aux médecins et aux malades en augmentant sensiblement le nombre de patients en rémission.
Pour plus d’informations et de conseils, vous pouvez vous rendre sur les sites de l’association Française des Polyarthritiques et de l’association Nationale de Défense contre L'Arthrite Rhumatoïde (ANDAR).

main personne âgée

Commentaires

1. Par Pascale, le 22 juil 2014 à 15h53
Pascale

Merci pour ces informations. Souffrant de rhumatismes depuis peu, je crains une évolution vers une forme plus sévère...

2. Par Quai des Seniors, le 23 juil 2014 à 16h54
Quai des Seniors

Bonjour Pascale,

Merci pour votre commentaire. Comme nous l'avons souligné dans l'article, la recherche sur la polyarthrite rhumatoïde avance et les traitements sont de plus en plus performants pour retarder l'évolution de la maladie et pour faciliter la vie des patients au quotidien. N'hésitez pas à vous informer sur ces progrès et parlez en à votre médecin traitant.

Nous vous informerons régulièrement dans le blog de www.quaidesseniors.com des différentes avancées de la recherche sur la polyarthrite rhumatoïde. Bon courage à vous!

Ajouter votre commentaire

Derniers articles du blog

Nouveautés & Promotions

Abonnez-vous pour recevoir toute l’actualité, les promotions et les nouveautés de Quai des seniors par email.