Une molécule anti vieillissement découverte par une lycéenne de 16 ans

22 mai 2012 à 11h51
 A 16 ans, lors d'un concours de science, elle découvre une substance antioxydante qui pourrait améliorer la santé et diminuer les effets du vieillissement.
 
Janelle Tam, une jeune lycéenne de 16 ans, scolarisée à Ottawa au Canada, vient de gagner le premier prix du concours Sanofi BioGENEius Challenge, jugée par d’éminents experts canadiens en Biotechnologie.
 
Pour cela la jeune scientifique a découvert la nano-cellulose cristalline (NCC). Présente dans le bois des arbres, cette molécule serait un antioxydant puissant, dont les effets seraient supérieurs aux vitamines C et E, car son action est plus longue dans le temps et celle-ci est beaucoup plus stable.
 
Pour gagner le concours elle a réussi à coupler ces NCC avec des nano-particules de carbone, appelées footballène pour leurs formes de ballon de foot.
Ce couplage réussit au final à fixer et à neutraliser les radicaux libres présents dans l’organisme, ces molécules instables qui sont responsables de maladies, de cancers et qui provoquent le vieillissement de l’organisme.
 
Le communiqué de presse de l’AFP précise que les applications potentielles sont ¨virtuellement illimitées¨car elle est ¨plus forte que l’acier en étant souple, durable et ultra-légère¨.
Selon la jeune chercheuse, la taille de la NCC se mesure en millième de cheveux, elle n’est pas toxique, soluble dans l’eau, stable et renouvelable puisqu’elle vient des arbres.
 
Pour la petite histoire Janelle Tam est arrivée de Singapour il y a 5 ans. Son premier prix lui a permis de remporter 5000 $ canadiens. Elle estime son travail à 4 heures par jour pendant 6 mois. Elle est bien-sûr considérée comme un ¨petit génie¨.

Commentaires

Soyez le premier à poster un commentaire !

Ajouter votre commentaire

Derniers articles du blog

Nouveautés & Promotions

Abonnez-vous pour recevoir toute l’actualité, les promotions et les nouveautés de Quai des seniors par email.